Filtre à particules

Le filtre à particule est né d’une volonté, celle de réduire les rejets de particules fines des moteurs diesels dans l’atmosphère. Ces particules polluantes présentent en effet un risque à ne pas négliger pour la santé des usagers. Définition, fonctionnement, entretien, durée de vie... Vous voulez en savoir plus sur le filtre à particule ? On vous explique tout ici.

Qu'est-ce qu'un filtre à particules ? 

Le filtre à particule, aussi appelé FAP, est un filtre mécanique présent uniquement sur les moteurs diesel et qui a pour but de limiter l'émission des particules fines nocives pour l'homme. Les normes antipollution Euro imposent aux véhicules des seuils de rejet de pollution à ne pas dépasser. En France, l’installation de ces filtres est obligatoire sur l’ensemble des véhicules diesels neufs depuis le 1er janvier 2011.

Comment fonctionne le filtre à particules ? 

Ce dispositif anti-pollution est intégré au silencieux de l’échappement, il prend place derrière le catalyseur. Son corps de céramique se couvre d’innombrables canaux microscopiques capables de retenir les particules traversant le filtre. C’est au moment où les gaz produits par la combustion traversent le système d’échappement depuis le moteur, que les particules fines générées sont faites prisonnières dans le filtre à particules.

Filtre à particules

Pourquoi nettoyer un filtre à particules ? 

Moins onéreux que le remplacement, le nettoyage du FAP n’est pas sans avantage. Entretenir le filtre à particule de son véhicule permet d’allonger sa durée de vie et réduit la consommation de carburant. Cela permet donc de réaliser des économies. Qui plus est un filtre propre laisse beaucoup mieux passer les gaz d'échappement.

Comment nettoyer un filtre à particules ? 

Lorsque le véhicule prend de la vitesse et que la température des gaz augmente, les particules retenues s’oxydent dans le filtre. C’est ce processus d’oxydation qui contribue à la régénération du FAP. Si vous souhaitez décrasser le filtre à particule en roulant, il vous suffit d’augmenter le régime moteur de votre véhicule jusqu'à atteindre au moins 3 000 tours par minute sur quelques dizaines de kilomètres. Vous pouvez par exemple faire cela en prenant l’autoroute.
Cependant, s’il est conçu pour se régénérer automatiquement, ce filtre doit être entretenu régulièrement afin de prolonger sa durée de vie. Aussi, dans certains cas, une régénération forcée par un professionnel ou un remplacement peut s'avérer indispensable. Par ailleurs, sachez qu’en matière de nettoyage, les additifs EOLYS® peuvent diminuer la température de combustion des particules et faciliter la régénération des FAP. Chaque génération d’additif est spécifiquement conçue pour un type de motorisation.
 

Quand changer le filtre à particules ?   

    A force d’usure, le système de régénération peut s’altérer. Si c’est le cas, il faut changer le filtre à particules. En effet, au même titre que la majorité des pièces du moteur d’un véhicule, le FAP s’use. Sa durée de vie est donc limitée dans le temps. Le changement a généralement lieu entre 80 000 et 120 000 kilomètres mais cela dépend d’un véhicule à l’autre.
Les principaux symptômes d'un FAP défectueux sont les suivants :
·       Perte de puissance du moteur
·       Surconsommation de carburant
·       Voyant FAP allumé si existant
·       Pollution excessive lors du contrôle technique

 

 

Vous avez désormais toutes les clés en main pour prendre soin du FAP de votre véhicule à moteur diesel. Sachez aussi qu’un bon entretien global du véhicule (vidange d'huile, remplacement des filtres et bougies de préchauffage) contribue à optimiser la durée de vie du filtre à particule. Vous avez besoin de plus d’informations ? Tournez-vous vers nos experts des centres l’Auto E.Leclerc !